Le projet

Chiffres clés

200

MW

Capacité installé

192

MW

Capacité garantie en saison sèche

7

.

Groupes Pelton

1500

GWh

de production annuelle

700

m

de dénivelé entre le barrage et l'usine

Historique

Voir l'historique

Caractéristiques

Le projet d’aménagement hydroélectrique de Sahofika disposera, selon les études techniques disponibles à date, d’une capacité installée de plus 200 MW et produira 1,500 GWh par an. L’aménagement garantira une puissance de 192 MW en période sèche.

Selon les études techniques disponibles à date, l’aménagement sera composé des ouvrages permanents suivants :

Ouvrage de retenues comprenant un barrage en béton compacté au rouleau et une digue formant une retenue d’un volume utile de 120M mètres cubes

Des ouvrages souterrains de conduite eau comprenant une galerie basse pression, un puit d’équilibre et une galerie haute pression sur une longueur de 4km et un dénivelé de 700m

Une centrale équipée de 7 groupes Pelton à 32 MW et 1 de réserve

Un poste et une ligne d’évacuation sur le réseau interconnecté d’Antananarivo

Une route d’accès

Une cité d’exploitation

Montage

Le projet est structuré sur la base d’un contrat de concession de type « Build, Own, Operate and Transfer (BOOT) » passé entre une société privée, dont l’unique objet social est la mise œuvre du projet, et l’Etat de Madagascar.

Ce type de montage, dit en IPP, permet de mobiliser les capacités de développement, conception, construction et d’exploitation du secteur privé. Les financements seront également apportés par le secteur privé ce qui permet de limiter le recours à l’endettement public.

Ce montage permet enfin une répartition optimisée des risques entre parties publique et privée permettant une meilleure efficacité dans la mise en œuvre

Volet environemental et social

Politique environnementale et sociale

Le consortium met en oeuvre le projet hydroélectrique de Sahofika en conformité avec la loi malagasy et les politiques environnementales et sociales de ses bailleurs de fonds, notamment les normes de performance de la SFI et les sauvegardes opérationnelles de la BAD.

Processus de consultation et de compensation

Le consortium se conformera aux exigences de la loi malagasy et aux normes internationales en matière de consultation et de participation des parties prenantes.

Un Plan d'Engagement des Parties Prenantes a été établi avec des experts de renommée internationale ainsi que des équipes locales pour organiser les consultations, recueillir les avis et prendre en compte les préoccupations ou doléances du public, en particulier de la population qui vit dans la zone du Projet. L’association ZiNa, basée à Antananarivo, est chargée par le Consortium de mener ces actions.

Les conclusions de ces études seront présentées au public (notamment dans les villages impactés) afin d'en assurer une diffusion large, et aussi pour s'assurer que tous les avis aient été pris en compte. Des études supplémentaires de recensement et d'inventaire des biens affectés seront menées dans les villages/hameaux sujets à réinstallation. Ces études sont menées par la société Land Ressources d’Antananarivo. Les services des domaines effectuent quant à eux la délimitation et la cartographie détaillée des zones affectées par le Projet. Les biens impactés seront compensés à la valeur de remplacement et, dans la mesure du possible, en nature.

Protection de l’environnement

Nos spécialistes ont commencé à analyser l’environnement physique, social et biologique du Projet. Un plan de gestion environnementale et sociale de la zone impactée par le Projet sera préparé et mis en œuvre. Nous menons actuellement les inventaires et échantillonnages nécessaires à la protection de l’écosystème et des espèces qui la composent. Le projet visera la conservation de la Faune et la flore aquatique et terrestre comme les lémuriens, les amphibiens, les reptiles, les oiseaux et les orchidées. La Société Biotope d’Antananarivo contribue à ces études 

Site du projet

Situé à 130 km au Sud d’Antananarivo et à 70 km à l’est d’Antsirabe, le projet bénéficie d’une localisation exceptionnelle avec 700 mètres de chute brute qui permet de minimiser la taille du réservoir et de maximiser le potentiel hydraulique

Galerie photos